LA FORMATION

Créé en 1997, le Master Image et société : documentaire et sciences sociales forme aux métiers du film documentaire. Sa spécificité est d’associer une formation technique à une formation en sciences sociales, particulièrement en sociologie, afin d’aborder le réel avec un point de vue raisonné. C’est par cette double approche qu’il se distingue des autres formations : rigueur du raisonnement, rigueur de l’apprentissage technique. Il est ainsi la seule formation de ce type en France, et la seule rattachée à un département de sociologie. Il forme des spécialistes des sciences sociales à la maîtrise professionnelle des outils audiovisuels dont l’objectif est de réfléchir à une écriture en images. Il est adossé à l’axe Sociologie visuelle et filmique du Centre Pierre Naville, qui structure une réflexion théorique et pratique sur les enjeux épistémologiques d’une recherche sociologique à travers le film. Il associe donc un apprentissage pratique de haut niveau, via l’intervention de professionnels en activité à partir de matériel audiovisuel de qualité et sans cesse renouvelé, à une formation par la recherche.

La formation, qui insiste sur la multi-compétence et l’adaptabilité, offre des débouchés tels que réalisateur et auteur de films documentaires (diffusés à la télévision, au cinéma, en festivals…), créateur de contenus pour différents médias (web, télévision, cinéma), chargé de projet pour élaborer des documents vidéo pour des institutions, des organismes de formation et des associations…, chargé de services audiovisuels ou de communication de festivals, d’entreprises, de régions et de collectivités locales et territoriales, chargé de production, assistant de production, puis directeur de production dans des sociétés de production, technicien de l’image et du son : cadreur, monteur, preneur de son, formateur spécialisé dans le travail du film documentaire et dans la recherche qualitative originale, enquêteur vidéographique, sociologue visuel… En outre, il est aussi possible de poursuivre ses études en thèse de sociologie visuelle et filmique au sein du Centre Pierre Naville afin de viser tant des carrières académiques (chercheur, enseignant, enseignant chercheur) qu’une expertise de haut niveau dans le travail de l’enquête qualitative.

Lire la suite