Jean Breschand

18 heures

L’enjeu est d’ouvrir les étudiants à une intelligence du travail cinématographique, de sorte qu’ils aient les moyens de regarder un film du point de vue de sa forme, et pas uniquement du point de vue de son sujet. Je ne leur enseigne pas des « outils » à proprement parler, plutôt des éléments de réflexion. Ce qu’il y a de passionnant dans l’analyse filmique, c’est de voir comment telle séquence est filmée, c’est-à-dire de comprendre les effets de perception, et par suite les effets de sens, qu’induisent les plans – comment ils construisent la présence de ce qui est filmé (leur valeur, leur fixité ou mobilité, leur durée ou tenue) – et leur ordonnancement (ce qui relève du découpage et ce qui ressort au montage). Tout ce que l’on appelle le vocabulaire du cinéma est un petit lexique permettant de différencier factuellement les plans, de les désigner, mais en soi ils n’expliquent rien. Pour chaque film, il faut ressaisir la logique qui est à l’œuvre. C’est une approche qui est à la fois enracinée dans la pratique et dans l’esthétique, c’est-à-dire qui cherche à faire le pont entre ce qui appartient à la démarche concrète du film (les questions propres au tournage, au projet du cinéaste) et ce qui participe de la lecture interprétative – laquelle n’a rien avoir avec une symbolique, mais avec les questions (et leurs présupposés) que nous nous posons (face au film, avec le film). C’est un travail d’intelligence des formes, un moment de pensée dont les films sont le territoire. Pour ce faire, je montre des extraits de fictions aussi bien que de documentaires en m’efforçant de produire des circulations entre eux.

Nous faisons six séances de trois heures. Parfois, pris par l’enthousiasme, je me dis qu’il faudrait en faire plus régulièrement. Si je le pouvais, je commencerais les cours de FFE par une petite demie-heure d’analyse, histoire de maintenir l’œil et l’esprit éveillés (mais ça empiète sur le travail spécifique aux FFE qui déjà a tendance à déborder).

Share

UFR de Sciences Sociales et de gestion
2, rue du Facteur Cheval
91025 Évry Cedex
Secrétariat pédagogique
Véronique Ailem
Formation Continue
Chrystelle Chassaigne

© 2014 Master Image et société : Documentaire et sciences sociales

Master mention sociologie
Spécialité : Image et société - Documentaire et sciences sociales
Domaine
Sciences Humaines et Sociales
Finalité
Professionnelle ou recherche
Accessible en
Formation initiale ou continue